Orange e‑LIGUE 1
Saison 2018 - 2019

Représente ton club de coeur en participant à l'Orange e‑LIGUE 1
Saison 2018 - 2019

Inconnu au bataillon des joueurs expérimentés de la scène française, Kevin était néanmoins parvenu à se hisser jusqu’en finale des qualifications des Girondins de Bordeaux. Il revient sur son parcours.

T’attendais-tu à aller aussi loin la saison dernière ?

Très franchement, je ne sais même pas comment j’ai réussi à arriver en finale des qualifications sans encombre. Les tours s’enchaînaient vite, je n’ai pas eu le temps de réaliser jusqu’à la finale, que j’ai perdue (rires).

 

Tu es donc parti pour disputer les qualifications pour les Girondins de Bordeaux pour la seconde année consécutive. D’où vient ta passion pour le club ?

Je suis un supporter des Girondins depuis mon enfance. Je baigne dedans depuis tout petit. On a eu de très bons joueurs, avec Zidane, Lizarazu et compagnie, mais vu la tournure du club, je m’y intéresse beaucoup moins qu’à une certaine époque. Plus jeune, j’allais très souvent au stade avec mon père. Dans l’ancienne enceinte, à Chaban-Delmas, l’ambiance était assez mythique et les objectifs de la direction était plus élevés qu’aujourd’hui. On reste plutôt chauvins à Bordeaux, du coup, pour nous, ça reste impossible de supporter un autre club que les Girondins.

 

Tes performances avaient surpris l’année dernière. T’es-tu fixé des objectifs en conséquence pour cette nouvelle saison ?

Je joue sérieusement à FIFA depuis bientôt 7 ans, mais je vais continuer à y aller sans prise de tête. Je pense que ça m’avait assez bien réussi en 2017 (rires).